Version imprimable
Annonce de colloque, d'exposition, de publication.
3 décembre 2010

Conférence sur la figure du terroriste dans The Zero de Jess Walter

Par Alice Van der Klei

Dans le cadre de la journée d'études du groupe de recherche de l'Observatoire de l'imaginaire contemporain qui aura lieu au Laboratoire NT2, le jeudi 9 décembre, Chloé Tazartez, stagiaire doctorale à Figura, prononcera une conférence sur le roman de Jess Walter. Le titre de son intervention s'intitule : "Le personnage d'antimatière : la figure du terroriste dans The Zero de Jess Walter".

8 novembre 2010

Bertrand Gervais et Les Failles de l'Amérique

Par Annie Dulong

Dans son billet "Habiter l'événement: Les Failles et le 11 septembre 2001", Bertrand Gervais explore les liens qu'entretiennent dans son imaginaire le tremblement de terre de Santa Cruz en 1989 et les attentats du 11 septembre 2001. Comment le sentiment de catastrophe peut-il prendre forme dans une œuvre de fiction, comment rendre compte de la force des images? Pour Gervais, le roman Les failles de l'Amérique est "son" roman du 11 septembre, même s'il n'évoque pas les attentats de New York, à cause de la proximité des deux événements sur un plan émotionnel.

À lire sur Ce n'est écrit nulle part

8 octobre 2010

Regards Croisés sur le 11 septembre / Perspectives on 9/11

Par Bertrand Gervais

Dans le cadre du colloque international "Regards Croisés sur le 11 septembre / Perspectives on 9/11", organisé par l’équipe Aire Culturelle Nord-Américaine (LERMA, Université de Provence) en collaboration avec ERIC LINT et Figura, à Aix-en-Provence les 7-9 octobre 2010, nous présenterons le projet Lower Manhattan, lors de la conférence plénière de 16h30.

8 septembre 2010

L'utilisation du 11 septembre en publicité

Par Annie Dulong

Le Courrier International, dont le slogan est "L'anticipation au quotidien", crée l'émoi avec sa nouvelle publicité montrant le Lower Manhattan. Dans cette publicité, deux avions se croisent au-dessus de deux tours rappelant le World Trade Center mais significativement moins hautes. 

Cette nouvelle utilisation des attentats par la publicité a été mal reçue. Tant le Huffington Post que Copyranter parlant d'exploitation. Ce n'est pas la première fois que le 11 septembre se retrouve dans la publicité: il y a eu les annonces de Greenpeace, celles de Bush, de Chevy, etc. Mais ce qui intéresse particulièrement le Lower Manhattan Project, c'est cette question: l'utilisation du 11 septembre dans les médias est-elle limitée, contrôlée, en fonction du contenu de l'annonce et de sa fonction, ou en fonction de sa provenance? 

19 avril 2010

Parution des actes du colloque "Fictions et images du 11 septembre 2001"

Par Annie Dulong

Le Lower Manhattan Project annonce la publication des actes du colloque "Fictions et images du 11 septembre 2001". Par leur force et leur caractère photogénique d’événement-image, les attentats du 11 septembre 2001 se sont gravés dans notre conscience, voire notre imagination. Depuis ils s’imposent comme fait incontournable. Déjà vieux de neuf ans, ils ne cessent d’être réactualisés et leur impact est décisif dans les sphères politique, sociale et culturelle. Ils sont au cœur de l’imaginaire  contemporain, comme un mythe qui en serait l’origine. Les articles de ce collectif explorent, à travers un ensemble varié d’œuvres, l’arc entier des représentations de ces attentats, depuis les premières entreprises de reconstruction symbolique jusqu’aux œuvres les plus récentes qui mettent en scène les principales figures de cet imaginaire.

Avec des textes de Jean-François Chassay, Christiane Connan-Pintado, Christelle Crumière, Annie Dulong, Bertrand Gervais, Éric Giraud, Jean-Philippe Gravel, Françoise Heulot-Petit, Louise Lachapelle, Aurélie Lagadec, Charles-Philippe Laperrière, Patrick Tillard, Isabelle Vanquaethem et Nicolas Xanthos.
 

24 mars 2010

Appel de communication: Forum on Literature, Terrorism and 9/11

Par Annie Dulong

 

Forum on Literature, Terrorism and 9/11 - University of Chichester, UK - 29 May 2010

full name / name of organization: 
English and Creative Writing, University of Chichester, UK
contact email: 
R.Duggan@chi.ac.uk
cfp categories: 
american
cultural_studies_and_historical_approaches
ethnicity_and_national_identity
international_conferences
postcolonial
twentieth_century_and_beyond

Forum on Literature, Terrorism and 9/11

Literature has played a significant role in responses to terrorism and the attacks of 9/11 and subsequent developments in international relations, with a wide range of writers around the world offering different perspectives on transcultural relations, contemporary terrorism and the ‘War on Terror’, globalisation and cosmopolitanism. Authors have engaged very directly in their fiction and non-fiction with the political and social fallout of the September 11 attacks and the invasions of Afghanistan and Iraq and this already substantial body of writing is rapidly growing. Postcolonial studies in particular, with its established interests in cross-cultural communication and international encounters, has been at the forefront of intellectual responses to the challenge posed by the growth of international terrorism and the apparent intensification of conflict and suspicion.

The Forum on Literature, Terrorism and 9/11 will take place on 29 May 2010 at the University of Chichester, West Sussex, UK and will include panels of academic papers and readings and a round-table discussion by creative writers. Confirmed speakers include Stephen Morton (University of Southampton), Robert Spencer (University of Manchester), Alison MacLeod (The Wave Theory of Angels, Fifteen Modern Tales of Attraction) and James Miller (Lost Boys, Sunshine State).

Proposals for 20 minute papers are invited on topics that can include (but are not limited to) literature that addresses:

  • 11 September and Mourning
  • The “War on Terror”
  • The invasions of Afghanistan and Iraq
  • Intercultural relations post-9/11 and post-7/7

We would particularly welcome papers on:

  • British Writing (e.g. Martin Amis, Ian McEwan, James Meek)
  • American writers (e.g. John Updike, Don DeLillo, Jonathan Safran Foer)
  • Writing from Asia, Africa and the Middle East (e.g. Mohsin Hamid, Roma Tearne)

Deadline for submission of abstracts of around 250 words: 20th April 2010.
Please send your abstracts to Robert Duggan at R.Duggan@chi.ac.uk

 

 

16 mars 2010

Appel de communication : Imaginaires du présent. Photographie, politique et poétique de l’actualité

Par Annie Dulong

22 et 23 octobre 2010
Université du Québec à Montréal
Date limite : 1er mai 2010
 

Une production de l’Équipe de recherche sur l'imaginaire contemporain, la littérature, les images et les nouvelles textualités (ERIC LINT) et Figura, centre de recherche sur le texte et l’imaginaire www.figura.uqam.ca
 


La photographie n’est pas une image du XXIe siècle. Ses fondements techniques, épistémologiques et symboliques sont plutôt ceux du XIXe siècle. Pour autant, la photographie ne cesse d’affirmer sa contemporanéité dans sa façon de répondre aux appels du temps présent, que ceux-ci soient d’ordre social, compassionnel, esthétique ou politique. La photographie s’impose comme une image efficiente lorsque vient le temps de consigner les moindres faits de l’histoire. N’est-ce pas à elle qu’incomba la tâche de produire l’ultime récit visuel du XXe siècle, il y a une dizaine d’années déjà, alors que fleurissaient sur les présentoirs des librairies un nombre sans précédent d’ouvrages illustrés de photographies réputées les plus célèbres du XXe siècle? Le XXe siècle sera mémorable ou ne sera pas, telle était l’injonction implicite motivant le recours massif à la photographie événementielle. Le XXe siècle sera par ailleurs remarquable. D’où la présence obligée des « chefs-d’œuvre » du photojournalisme maintes fois couronnés de prix et de distinctions, ces instants-monuments que l’on exhibe comme autant de cristallisations exemplaires de l’histoire.

Aujourd’hui encore, on attribue à la photographie une fonction mémorielle que nulle autre image ne semble pouvoir disputer. L’actualité continue de nous fournir maints exemples de cette inaltérable prérogative de la photographie. Quelles que soient les mutations technologiques et médiatiques touchant les imageries événementielles, quelle que soit la réponse des sociétés contemporaines aux événements qui l’affectent, la photographie demeure pourvoyeuse d’icônes du temps présent.
 
À quoi est attribuable cette vivace actualité de la photographie? Quelles sont les conditions (médiatiques, politiques, psychiques) au fondement de cette qualité préservée? À quel imaginaire de la contemporanéité la photographie contribue-elle? Quel sens donner à l’expression « photographie d’actualité »? Sous quels aspects les procédures de médiatisation (sélection, diffusion, répétition) et de monumentalisation des images de presse (artification, exposition, remise de prix) participent-elles du présentisme de la photographie? Que faut-il penser des rémanences du passé au sein même des images de presse : les impressions de déjà-vu, la réitération de figures historiques, le recours à l’allégorie et à la rhétorique, etc.?

C’est à ces quelques questions que ce colloque souhaite tenter de répondre. Les communications proposées, en français et en anglais, pourront provenir de disciplines diverses (études photographiques, histoire de l’art, études littéraires, esthétique, communications, études culturelles et visuelles, etc.) et porter sur des objets d’analyse historiques ou actuels de toute provenance géoculturelle.  À titre indicatif, voici quelques thèmes et questions à explorer :

•    Historicité des images de presse
•    Icônes et allégorisations de l’événement
•    Instrumentalisations politiques de l’actualité
•    Valorisation éthique et esthétique des images de presse
•    Temporalités des images d’actualité
•    Imaginaires de l’enregistrement et de la transmission
•    Intermédialité et intericonicité
•    Reconstitution et réitération figurative


Les propositions de communication (300-500 mots) devront parvenir au plus tard le 1er mai 2010, accompagnées d’un bref C.V. précisant l’affiliation institutionnelle du candidat, à Vincent Lavoie, département d’histoire de l’art, Université du Québec à Montréal : lavoie.vincent@uqam.ca. Les propositions acceptées donneront lieu à une présentation orale de vingtminutes, suivie d’une période de questions. Ces présentations pourront ensuite fairel’objet d’une publication dans les Cahiers Figura,  outil de diffusion de travaux et d’essais liés aux grands axes du Centre de recherche Figura. 
 
 

16 mars 2010

Série de conférences au Mémorial du 11 septembre : « 9/11 Today and Tomorrow »

Par Jean-François L...

Le National September 11 Memorial & Museum a annoncé qu'il hébergerait une série de conférences sur les conséquences encore perceptibles du 11 septembre sur le monde. Le thème assez large de cette série devrait servir à illustrer les effets résiduels de l'événement sur la politique mondiale, les médias, la culture, la littérature, etc. La première communication aura lieu le 31 mars 2010 et sera donnée par David Isay, fondateur de StoryCorps, une initiative visant à recueillir, archiver et diffuser les témoignages d'Américains, et qui aura été particulièrement active à la suite du 11 septembre 2001.

Le programme de la série de conférences ici.

12 mars 2010

Gain de cause pour les sauveteurs de Ground Zero?

Par Jean-François L...

Près de 10 000 secouristes, pompiers, policiers et travailleurs de la construction ayant participé au déblaiement des débris des tour jumelles ont eu gain de cause dans leur recours collectif envers la ville de New York. L'administration de la métropole aurait failli à mettre en place un système de ventilation adéquat, les poussières cancérigènes libérées par l'écrasement des tours causant ainsi quantité de troubles respiratoires de gravités variables chez les premiers répondants ainsi que chez ceux qui ont passé les mois suivant à libérer le site des débris. Le jugement de la cour accorde donc 657,5 millions de dollars aux plaignants, montant qui pourrait être réduit à 575 millions si ces derniers n'approuvent pas à l'unanimité la décision.

La nouvelle du Monde et du New York Times ici et ici.

Le montant accordé a toutefois été la cible de critiques dans les jours qui ont suivi. Certains décrient ce qu'ils considèrent une pitance en regard du sacrifice de ces travailleurs élevés au rang de héros de la nation. D'autre encore critiquent la part qui sera allouée aux avocats ayant défendu la cause des plaignants, qui pourra prendre des proportions énormes (jusqu'à 20%), ce qui réduira d'autant plus la portion réservée aux victimes.

Plus de détails ici : 1 | 2 | 3 | 4

23 février 2010

Enseigner le 11 septembre?

Par Jean-François L...

C'était inévitable : le 11 septembre en tant qu'événement historique ayant façonné le passage de notre monde dans le XXIe siècle se devait d'être tôt ou tard inclus dans le cursus scolaire. En 2009, l'éditeur de matériel scolaire "Social School Studies Service" publiait un manuel intitulé September 11th Education Program destiné aux niveaux 6 à 10 (l'équivalent américain du cycle secondaire au Québec) et visant à présenter le 11 septembre en classe. Or on le sait bien, la matière transmise à l'école et la manière dont elle est enseignée constituent un maillon très importat dans la constitution d'une vision du monde conséquente, et corollairement d'une identité sociale forte. Dans le plus récent billet publié sur son blogue La main, le souffle, Annie Dulong s'interroge sur la nature et la portée de ce manuel d'histoire. Remplit-il un véritable rôle de diffusion de la connaissance en réinsérant l'événement dans la perspective d'une trame historique mondiale, ou traite-t-il l'événement dans sa dimension a-historique favorisant une vision statique et fortement idéologisée, celle des "bons américains" contre les "méchants terroristes"?

La page de blogue ici.

Le site web du manuel ici.

Syndiquer le contenu