Comptes-rendus

L'affaire USA.png
29 novembre 2007

Alack Sinner: L'Affaire USA

Par Patrick Tillard
Ressource bibliographique: 

Cet album BD s’inscrit dans la série du détective « Alack Sinner ». Le revoici, vieilli, peut-être assagi, ayant arrêté de fumer, portant des lunettes, le visage vieilli. Sa fille adoptive va accoucher dans les jours qui viennent et il va devenir grand-père. L’aventure semble maintenant bien essoufflée pour ce détective autrefois plus remuant. Pourtant, dans ce New York d’août 2001, une ancienne connaissance de Sinner, traquée par des forces qui la dépassent, tente de renouer avec lui afin qu’il la protège et identifie dans son passé les raisons de sa persécution. Sinner accepte du bout de lèvres de s’embarquer dans une affaire qui le dépasse à son tour. Une deuxième affaire, peut-être liée à la première et à la Mafia, survient inopinément. Entre mafia et services secrets, Sinner peine à empêcher la manipulation qui s’achemine avec célérité vers le 11 septembre prochain.

Ambiance sombre, surveillance constante, un détective kafkaien qui ne comprend rien ou trop tard, l’intrigue plonge subitement lorsque la fille adoptive de Sinner est enlevée.

 

Dossiers

3 avril 2013

Conversation avec Steve Giasson autour de son exposition 11 (Centre des arts actuels Skol, 7 septembre – 6 octobre 2012)

Par Stéphan Hyronde
L’exposition intitulée II [Eleven], conçue par l’artiste multidisciplinaire montréalais Steve Giasson, s’est tenue à l’automne dernier au Centre des arts actuel Skol, à Montréal, du 7 septembre au 6 octobre 2012. Les productions de cet artiste, comme celles de cette récente exposition, se situent au croisement de l’art conceptuel, de la littérature conceptuelle, de l’art plastique. Dans le cadre circonscrit du Centre Skol, Steve Giasson a pris pour matière et pour thème un ensemble de répercussions, documentaires ou fictionnelles, soit issues des attentats new-yorkais du 11 septembre 2001, soit en correspondance thématique avec un tel geste de destruction.
L’appropriation et la saisie de ces répercussions, notamment dans l’œuvre principale présentée, ne nous placent certes, au travers d’archives se rapportant à des archives de l’événement, qu’indirectement au contact de celui-ci.