Comptes-rendus

le dernier beau jour.png
18 septembre 2007

Le Dernier beau jour

Par Patrick Tillard
Ressource bibliographique: 

15 jours après le 11 septembre 2001, plusieurs personnes s’apprêtent à prendre le train de banlieue qui les conduira à New York. Mais de la gare de Riverside, un corps est aperçu dans le fleuve Hudson, le corps d’une femme décapitée. On découvre très vite qu’il s’agit de Sandi, une amie de Lynn. L’enquête devient un champ de réactions entre Barry, le mari de Lynn, dont la compagnie est par ailleurs en difficulté, Michael, ancien petit ami de Lynn devenu policier, la famille de Sandi, les relations de cette banlieue tranquille où tout semble basculer à cause du meurtre et des enjeux politiques des prochaines élections, le shérif étant noir dans une banlieue plutôt blanche.

Dossiers

3 avril 2013

Conversation avec Steve Giasson autour de son exposition 11 (Centre des arts actuels Skol, 7 septembre – 6 octobre 2012)

Par Stéphan Hyronde
L’exposition intitulée II [Eleven], conçue par l’artiste multidisciplinaire montréalais Steve Giasson, s’est tenue à l’automne dernier au Centre des arts actuel Skol, à Montréal, du 7 septembre au 6 octobre 2012. Les productions de cet artiste, comme celles de cette récente exposition, se situent au croisement de l’art conceptuel, de la littérature conceptuelle, de l’art plastique. Dans le cadre circonscrit du Centre Skol, Steve Giasson a pris pour matière et pour thème un ensemble de répercussions, documentaires ou fictionnelles, soit issues des attentats new-yorkais du 11 septembre 2001, soit en correspondance thématique avec un tel geste de destruction.
L’appropriation et la saisie de ces répercussions, notamment dans l’œuvre principale présentée, ne nous placent certes, au travers d’archives se rapportant à des archives de l’événement, qu’indirectement au contact de celui-ci.