Comptes-rendus

Gaz with cash and chaos page d'accueil.png
5 décembre 2008

Gas with cash & chaos

Par Émilie Houssa
Ressource bibliographique: 

Gas with cash & chaos est une œuvre qui allie composition visuelle et sonore. On arrive sur une page composée d’éléments reliés ensemble sur un fond blanc. Ces éléments évoquent la guerre : des soldats, des masques à gaz. Le curseur est entouré de petits dollars. L’œuvre s’ouvre avec une trame sonore composée d’un chant d’enfants qui répètent « Hello, Hello, How are you? ». Lorsque l’on clique sur les soldats ou les masques à gaz, à cette trame s’ajoute des bruits d’explosion et des coups de feu. Le curseur active également l’élément touché qui bouge ou se transforme.

En bas de la composition se trouve un point d’interrogation. Lorsque l’on clique dessus il nous est montré l’organisation sonore de l’œuvre. On voit les points déclencheurs de sons et leurs portées sonores sur l’œuvre.
Ce processus permet de comprendre que l’œuvre travaille un imaginaire sonore qui vise à représenter la guerre.

Dossiers

3 avril 2013

Conversation avec Steve Giasson autour de son exposition 11 (Centre des arts actuels Skol, 7 septembre – 6 octobre 2012)

Par Stéphan Hyronde
L’exposition intitulée II [Eleven], conçue par l’artiste multidisciplinaire montréalais Steve Giasson, s’est tenue à l’automne dernier au Centre des arts actuel Skol, à Montréal, du 7 septembre au 6 octobre 2012. Les productions de cet artiste, comme celles de cette récente exposition, se situent au croisement de l’art conceptuel, de la littérature conceptuelle, de l’art plastique. Dans le cadre circonscrit du Centre Skol, Steve Giasson a pris pour matière et pour thème un ensemble de répercussions, documentaires ou fictionnelles, soit issues des attentats new-yorkais du 11 septembre 2001, soit en correspondance thématique avec un tel geste de destruction.
L’appropriation et la saisie de ces répercussions, notamment dans l’œuvre principale présentée, ne nous placent certes, au travers d’archives se rapportant à des archives de l’événement, qu’indirectement au contact de celui-ci.